Facebook

Rejoignez-nous
sur Facebook

L'Externat

Protection des enfants des rues

L’Externat prend en charge les jeunes anciennement suivis en Internat, dispositif qui a fermé ses portes en 2016 suite à la restructuration de notre Programme de Protection des Enfants des Rues. L’objectif ? Assurer petit à petit l’autonomie complète de ces jeunes.

L’Externat accompagne les jeunes dans leur démarche d’insertion professionnelle via l’aide à la définition d’un projet, la recherche d’une formation et lors de leur recherche d’emploi.

En plus de prendre en charge leurs frais de scolarité, l’achat de fournitures ainsi que les frais de leur formation, une aide alimentaire et sanitaire peut être apportée.

De plus, l’équipe suit le jeune au niveau de ses relations sociales et familiales.

Les jeunes sont accompagnés jusqu’à un an après qu’ils aient trouvé un emploi stable.

L’Externat est un soutien moral pour le jeune. A l’écoute, l’équipe l’encourage à poursuivre ses efforts vers son insertion professionnelle et sociale dans la société malgache.

Scolarisation

Formation professionnelle

Aide à l’insertion

Le but étant de protéger, éduquer, responsabiliser, et faciliter l’insertion et l’autonomie des jeunes en situation d’extrême pauvreté.

L’externat permet donc de prévenir la mise en situation de rue des enfants.

Lire aussi  Dina, un bel exemple de réussite pour les externes de l’Association

Les activités

Activité 1 : Prise en charge des frais de scolarité et des achats de fournitures scolaires

Les enfants sont accompagnés tout au long de leur scolarité. Grandir Ailleurs prend en charge les droits d’inscription, les frais d’écolage (l’éducation dans les écoles publiques n’est pas gratuite à Madagascar) et le coût d’achat des fournitures scolaires. Tous ces coûts additionnés représentent en effet des sommes importantes pour les parents d’élèves issus des classes les plus modestes de la population qui peuvent conduire les enfants à errer dans la rue en journée et à mendier au lieu d’aller à l’école.

Activité 2 : Prise en charge des frais de formation professionnel et des achats de matériels

Les enfants accompagnés en Externat par Grandir Ailleurs bénéficient tous d’une formation professionnelle afin de leur offrir des compétences pratiques et concrètes indispensables pour trouver un travail salarié à Madagascar. Les formations sont variées mais toutes sont professionnalisantes : Cuisine, Mécanique, Agriculture et élevage, Tourisme…

Activité 3 : Attribution d'une aide alimentaire et sanitaire aux parents (selon les situations)

Pour apporter une aide plus ciblée aux jeunes accompagnés en Externat, l’association peut, en fonction des cas, apporter une aide alimentaire et sanitaire aux jeunes en situation difficile.

Activité 4 : Accompagnement à l'insertion professionnelle à Madagascar

A la fin de la formation professionnelle du jeune, l’association à Antsirabe continue à le chapeauter dans les démarches de recherche d’emploi à Madagascar. L’équipe éducative l’aide alors à rédiger son CV, à contacter des entreprises, à réussir un entretien d’embauche…

Activité 5 : Accompagnement social

L’équipe suit le jeune dans ses relations intra familiales et reste attentif aux conditions de réintégration dans la famille.

Au delà d’une prise en charge financière, l’équipe de l’Externat est un soutien moral pour le jeune. Elle s’applique à être source de motivation pour encourager l’externe à poursuivre ses efforts vers son autonomie.

 

Historique

Comme vous pouvez le lire sur la page de présentation de l’association Grandir Ailleurs, l’association de Solidarité Internationale Grandir Ailleurs a été fondée en Mai 2006, après un diagnostic initial à Antsirabe. La bas, nous constatons la grande vulnérabilité des enfants des rues. Afin de mettre en oeuvre nos activités, nous nous sommes associés avec des professionnels malgaches pour favoriser l’insertion économique et sociale de ces enfants des rues en danger.

Au commencement, il y a : l’internat

  • De cette collaboration est née l’association de droit malgache Grandir à Antsirabe, une structure d’accueil de 16 jeunes garçons en situation de rue (à partir de l’âge de 11 ans) encadrés par 5 éducateurs.
  • Suite aux besoins exprimés par les institutions locales (Communauté Urbaine, Ministère de la Population) et après un nouveau diagnostic en Juin 2008 (après 1 an et demi d’activité), une deuxième structure est mise en place, à destination d’un public de jeunes filles (à partir de l’âge de 11 ans). Cette nouvelle maison a une capacité d’accueil de 15 personnes. Pour mener à bien ce projet, 5 nouveaux éducateurs sont venus renforcer l’équipe en place.
  • Ces deux structures constituent le Projet Internat de l’association Grandir Ailleurs.
  • En parallèle de ce projet Internat et afin de prévenir la mise en situation de rue, l’association travaillent avec certaines familles en situation de grande précarité sur un accompagnement de leurs enfants en Externat.

Fin du projet Internat

Malgré des résultats encourageants et conformes à nos objectifs (l’insertion professionnelle des jeunes accueillis), un diagnostic établi en 2014 nous amène à constater que sur 13 enfants accueillis en Internat en 2014, avant le début de leur prise en charge, 2 étaient des enfants de la rue (des enfants qui vivent et dorment dans la rue), et 9 étaient des enfants dans la rue (qui errent dans la rue en journée). Ce constat est conforme à l’objectif initial de l’internat qui était d’accueillir des enfants des rues (enfants dans la rue et enfants de la rue).

Cependant, en 2014, force est de constater que la population accueillie au sein de l’internat est composée à 15% seulement de la catégorie la plus en danger : les enfants de la rue.

Lire aussi  L’internat ferme ses portes après dix ans de service
Lire aussi  La capitalisation de l'internat après sa fermeture

2016 : de l’internat à l’externat

En 2016, l’association restructure son Programme de Protection des Enfants des Rues afin de se concentrer sur les enfants de la rue. Les dispositifs Activités Jour, Equipe Mobile d’Aide, Centre d’Hébergement Temporaire, Accompagnement Social sont créés.

Les enfants accompagnés en Internat ont réintégré leurs familles et sont dès lors accompagnés en Externat.