NOS ENGAGEMENTS

Qui sommes-nous ?

L’organisation se base sur la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), en tentant surtout d’apporter aux enfants une éducation et une formation qui leur servira d’atout dans leur insertion sociale.

Notre regard sur le monde

Les pauvretés économiques, sociales et culturelles s’accroissent :

millions de personnes ne mangent pas à leur faim

millions d'enfants vivent dans la rue

C'est la somme avec laquelle vit la moitié de l'humanité

Les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain et c’est maintenant que nous nous mobilisons pour l’égalité des droits afin de promouvoir un monde plus juste, d’où notre engagement pour une insertion sociale, scolaire et économique des enfants des rues.

Les populations au cœur de l’action

Ce n’est possible que si l’on tient compte des interactions entre les dimensions économiques, écologiques, sociales, culturelles et politiques du développement. Toutes ces interactions sont locales et mondiales. Nous pensons qu’il faut désormais rompre avec l’idée d’un développement axé sur l’aide directe et l’assistanat. Notre démarche est de mettre en avant les compétences locales pour ne pas bouleverser les équilibres sociaux, culturels et écologiques des populations ; pour que de ce partenariat naissent des valeurs fortes d’entraide et de solidarité. C’est ainsi que pour notre action à Madagascar, nous avons fondé une association locale : l’association Grandir à Antsirabe.

Nos valeurs fondatrices

Défendre les droits fondamentaux

Les droits fondamentaux énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme (tels que l’accès à l’eau, à l’alimentat¬ion, à la santé, à l’éducation, à la culture, la liberté d’expression, la liberté d’association…) doivent être accessibles à chaque être humain. Défendre ces droits, prendre en compte la réalité des inégalités, en comprendre les causes et agir pour les combattre sont les bases de nos valeurs associatives.

Sensibiliser

La défense des droits fondamentaux est en jeu chaque jour, partout dans le monde. Elle ne se traduit pas uniquement par des actions dans les pays du Sud. La sensibilisation et l’éducation au développement durable sont indispensables pour changer les mentalités des pays du Nord et modifier les comportements qui participent aux inégalités Nord/Sud.

 

Participer à des actions citoyennes

Cette initiative est destinée à construire une solidarité de peuple à peuple, en mettant en liens les acteurs agissant dans ce domaine. Au travers de chaque citoyen tous les acteurs de la société peuvent s’engager : pouvoirs publics, collectivités territoriales, entreprises, médias, organisations syndicales, associations, particuliers.

 

Privilégier une logique d’autonomisation

Les populations ne sont pas les simples spectateurs d’une intervention extérieure mais les véritables acteurs de leur développement. Les membres de notre association locale à Madagascar sont au cœur des projets depuis l’identification des besoins jusqu’au suivi et l’évaluation des projets. Ce sont elles qui en assurent progressivement la pérennité et le développement.

Transférer les compétences / renforcer les capacités

Cet aspect est fondamental pour l’autonomisation des projets. Nous formons un personnel local qualifié qui participent à la création de projets adaptés aux besoins des populations bénéficiaires localement. Les partenaires locaux (associations, institutions publiques) sont également associés à chaque étape, dans l’étude des besoins, la conception et la mise en œuvre des projets. Cette combinaison d’appui technique d’expatriés, de renforcement des capacités et de transfert de compétences au personnel local et d’appui sur l’expertise du réseau local assure la pérennité des programmes sur le long terme.