Grandir à Antsirabe

Protection des enfants des rues

Grandir à Antsirabe est une association de droit malgache dont l’objectif général est de garantir les droits fondamentaux des enfants des rues à Antsirabe (Madagascar) afin de favoriser leur épanouissement individuel et leur bonne insertion dans la société malgache.

Grandir à Antsirabe agit à travers plusieurs programmes :

• le programme de Protection des Enfants des Rues, avec les Activités Jour, l’Équipe Mobile d’Aide, le Centre d’Hébergement Temporaire, l’Accompagnement Social et l’Externat ;

• le programme de Développement local comprenant les chantiers solidaires, la cantine scolaire et les malles de livres.

Grandir Ailleurs apporte un appui technique et financier à Grandir à Antsirabe.

Qui sont les enfants des rues ?

1. Protection des Enfants des Rues

1. Les Activités Jour

Les Activités Jour ont lieu en journée et chaque semaine dans un quartier différent, afin que tous les enfants dans la rue* d’Antsirabe puissent en bénéficier. En plus d’offrir un accès à la culture et un espace ludique à un public qui en est très souvent privé, nos trois Activités Jour mettent en avant des enseignements variés.

lire +

Tous les mardis après-midi, l’activité DanselaRue offre aux enfants des rues un lieu d’expression corporelle : c’est le moment pour eux de se défouler !

Chaque jeudi, les livres viennent à la rencontre des enfants ! Le BiblioPousse, un pousse-pousse aménagé en bibliothèque ambulante, se déplace sur leurs lieux de vie, leur fait découvrir de nouvelles histoires et pratiquer la lecture. Il leur permet également d’acquérir des notions de savoir-vivre (l’écoute, le respect de l’autre) et d’hygiène, puisque toutes les séances de lecture commencent par le lavage des mains.

Pour terminer la semaine, rien ne vaut une petite séance de ciné ! Tous les vendredis soir, c’est CinéRue : les enfants assistent à une séance de projection sur grand écran de dessins animés, films malgaches ou documentaires.

Populaires à Antsirabe, les Activités Jour permettent de sensibiliser les enfants et les habitants de la ville à l’association et ses différentes actions.

2. L’Équipe Mobile d’Aide (mauraudes)

L’Equipe Mobile d’Aide (EMA) permet aux enfants de la rue de bénéficier d’un service médical, éducatif et social sur leur lieu de vie, grâce à des maraudes organisées deux soirs par semaine.

lire +

Tous les lundis et jeudis, l’EMA effectue des maraudes pour identifier et rencontrer les enfants de la rue et leur offrir différents services : petits soins médicaux, entretiens individuels, orientations (dans un dispensaire médical ou une autre association, par exemple) et distribution de thé chaud. Une fois par mois sont organisées une causerie et une sensibilisation à la sexualité ainsi qu’à l’un des thèmes suivants : hygiène, alcool, tabac, drogues, violence.

Après étude de leur situation, les enfants de 8 à 16 ans peuvent intégrer le Centre d’Hébergement Temporaire (CHT) pour la nuit et bénéficier de l’ensemble des services associés.

3. Le Centre d’Hébergement Temporaire

A Antsirabe, chaque nuit, le Centre d’Hébergement Temporaire (CHT) accueille les enfants de la rue (qui vivent et dorment dans la rue), âgés entre 8 et 16 ans.

lire +

De 17h à 8h le lendemain, tous les jours de la semaine y compris les jours fériés, le CHT est un endroit privilégié où les enfants sont protégés des dangers de la rue, où ils peuvent se ressourcer et répondre à leurs besoins primaires : manger, se laver, être écoutés, se soigner et dormir en sécurité. C’est aussi un lieu où ils réapprennent les gestes de la vie quotidienne.

Les enfants accueillis bénéficient d’activités pédagogiques, éducatives et sportives, ainsi que d’une prise en charge médicale et psychologique ; le suivi des enfants scolarisés est également assuré. Une infirmière est présente quatre fois par semaine au CHT afin d’assurer le suivi médical des bénéficiaires ; elle accompagne également l’Equipe Mobile d’Aide lors de ses deux maraudes hebdomadaires.

Enfin, des espaces de dialogue réguliers permettent aux enfants de s’exprimer et d’être écoutés : des causeries (discussions collectives à but pédagogique), des sensibilisations sur certains sujets à risque (la sexualité, la drogue, l’alcool, le tabac ou l’hygiène, par exemple) et des entretiens individuels avec les enfants. Ces entretiens permettent aux éducateurs de définir un projet éducatif individualisé pour chaque enfant.

La mise en place d’entretiens de suivi psychologique est en cours. A l’heure actuelle, un psychologue intervient une fois par mois auprès du groupe et une fois par mois en entretien individuel avec un enfant. Le but étant, à plus long terme, de multiplier les entretiens individuels.

4. L’Accompagnemen social

Pour accompagner les enfants à sortir de la rue et améliorer leur situation sociale durablement, l’association a mis en place un programme d’Accompagnement Social (AS).

lire +

Une équipe dédiée assure le suivi des enfants de la rue hébergés au Centre d’Hébergement Temporaire (CHT) ; les enfants qui ne répondent pas aux critères du CHT sont orientés vers notre réseau de partenaires ou vers le Bureau d’Action Sociale de la commune.

Pour les enfants qui viennent régulièrement au CHT, l’équipe AS effectue des enquêtes sociales afin de déterminer si un renouement avec la famille est possible. Si c’est le cas, elle organise des moments d’activités et d’échanges entre l’enfant et sa famille.

A terme, l’objectif de l’Accompagnement Social est la réintégration et le suivi de l’enfant dans sa famille. Si cette réintégration se révèle impossible ou n’aboutit pas, l’équipe se tourne vers le Bureau d’Action Sociale de la commune afin que l’enfant soit orienté et pris en charge durablement par une autre association d’Antsirabe.

2. Développement local

1. Chantiers solidaires

Ces chantiers ont pour but de construire de nouvelles infrastructures scolaires ou sociales ou d’en réhabiliter. 

lire +

L’association organise des chantiers solidaires réalisés par des groupes de jeunes en séjours solidaires envoyés par les agences de voyages Grandir Aventure et Grandes Latitudes (membres de la fédération Grandira). Le chantier solidaire de l’année 2018 a été consacré à l’extension du Centre d’Hébergement Temporaire de Grandir à Antsirabe et des bureaux administratifs de l’association, au deuxième étage R+2.

 

3. La cantine scolaire

Suite à la réalisation d’un diagnostic en 2010, il est apparu que la raison première de l’abandon scolaire et du redoublement au sein de l’Ecole Primaire Publique (EPP) Ivory est le manque d’alimentation des élèves.

lire +

En effet, un enfant qui vient à l’école le ventre vide ne peut pas suivre correctement les cours : cet état conduit progressivement à l’abandon de l’école. Le jeune va finalement travailler ou mendier pour manger. Le quartier d’Ivory à proximité du grand marché de Sabotsy est l’un des quartiers pauvres d’Antsirabe ; de fait, de nombreux élèves ne bénéficient pas d’un petit déjeuner le matin chez eux.
Depuis décembre 2011, afin d’inciter la scolarisation, de lutter contre l’absentéisme et dans le cadre d’un partenariat avec l’association Sakafo, nous prenons en charge la distribution d’un goûter quotidien (pain-banane). Cette collation encourage les élèves à être moins absents car ils savent qu’ils vont pouvoir manger quelque chose s’ils vont à l’école.

3. Malle de livres

A travers son projet Malle de livres, l’association prête des livres à différentes structures oeuvrant pour l’enfance à Antsirabe comme des associations, des écoles et des centres.

Ces livres sont renouvelés tous les 2 ou 3 mois. L’objectif est d’aider les structures partenaires à se développer sur le plan éducatif grâce à un prêt régulier de livres variés en français et en malgache.

Les dernières actualités de Grandir à Antsirabe