Le parcours d’un enfant de la rue avec l’association

6.06.24 | Clés de compréhension, Grandir à Antsirabe

Notre association locale Grandir à Antsirabe œuvre depuis plusieurs années pour offrir aux enfants des rues une chance de se réinsérer dans la société. À travers un parcours structuré et diversifié, l’association apporte une aide précieuse et multifacette, allant des besoins fondamentaux à la préparation pour une vie autonome et productive. Voici un aperçu détaillé des différentes étapes de ce parcours.

1. Équipe mobile d’aide

L’équipe mobile d’aide est un pilier essentiel de l’action de Grandir à Antsirabe. À travers des maraudes nocturnes hebdomadaires, les professionnels de l’association vont à la rencontre des enfants des rues directement sur leur lieu de vie.

Ces maraudes permettent d’établir un premier contact et d’offrir immédiatement des services médicaux, psychologiques, éducatifs et sociaux. Ce soutien de proximité est crucial pour instaurer une relation de confiance et répondre aux besoins urgents des enfants.

2. Centre d’Hébergement Temporaire

Pour offrir un répit et une sécurité temporaire, l’association met à disposition un Centre d’hébergement temporaire (CHT).

L’enfant peut y accéder pour satisfaire ses besoins fondamentaux : se nourrir, se laver, se vêtir, se soigner, être écouté et dormir en sécurité.

Au-delà de ces besoins primaires, le CHT propose également un accompagnement socioéducatif et culturel.

Les enfants peuvent ainsi participer à des activités éducatives et ludiques, favorisant leur développement et leur épanouissement.

 

Photo Accompagnement social Antsirabe

3. Accompagnement social

Un des objectifs majeurs de l’association est de faciliter la réinsertion familiale et sociale des enfants. Chaque enfant bénéficie d’un accompagnement personnalisé pour retrouver une place au sein de sa famille ou, à défaut, pour créer de nouvelles relations sociales solides.

L’association ne se limite pas à l’enfant seul; elle propose également un suivi adapté pour les familles, les aidant à surmonter les difficultés et à offrir un environnement stable et sécurisé pour leur enfant.

20220805 - Formation professionnelle menuiserie ouvrage bois 2

4. Formation professionnelle

La réinsertion socioprofessionnelle est une étape clé pour permettre à l’enfant de se construire un avenir durable. Après avoir élaboré son « projet de vie » avec l’équipe, l’enfant entame un parcours structuré incluant une formation professionnelle. Cette formation est complétée par des cours de remise à niveau, des stages en entreprise et une assistance dans la recherche d’emploi. L’objectif est de doter chaque enfant des compétences nécessaires pour s’intégrer efficacement dans le monde du travail et devenir autonome.

>>> Autonomie

Le parcours proposé par Grandir à Antsirabe vise ultimement à conduire les enfants vers une autonomie complète.

Sensibilisation

En parallèle de son action directe auprès des enfants des rues, Grandir à Antsirabe s’engage dans un travail de sensibilisation et de plaidoyer auprès de la population locale et des autorités. L’objectif est de promouvoir une meilleure intégration de ces jeunes dans la société. En encourageant la compréhension, l’empatie et en plaidant en faveur de politiques inclusives, l’association vise à créer un environnement où ces enfants peuvent s’intégrer.

Les derniers articles

Sortie à Betafo pour les jeunes bénéficiaires

Antsirabe, 1er juin 2024 - Dans le cadre de leur programme trimestriel d'activités, les jeunes de l'Accompagnement Social ont participé à une sortie éducative à Betafo.  Le groupe de 25 jeunes,...

Formation médicale au CHT avec Anaïs et Clara

Anaïs et Clara, infirmières, ont récemment effectué une mission à Antsirabe, Madagascar. Leur objectif était d'apporter leur expertise médicale à différentes structures locale. Pendant leur séjour,...

Les droits oubliés des enfants de rues

Les enfants des rues à Madagascar sont une réalité qui persiste malheureusement dans le pays. Ces enfants, souvent livrés à eux-mêmes, vivent dans des conditions précaires, sans pouvoir répondre à...

Le parcours d’un enfant de la rue avec l’association