Irène, à l’initiative d’une campagne de dons collaborative pour les enfants des rues d’Antsirabe

 

« C’est très touchant de constater un tel élan de générosité et de soutien ! Un grand merci aux donateurs qui font maintenant partie de cette aventure avec les enfants des rues d’Antsirabe ! »


 

DONNER UN SENS AU VOYAGE EN PARTANT A MADAGASCAR ET EN S’ENGAGEANT CHEZ ASF

Irène ASFOriginaire de Nantes, Irène est naturopathe [1] de formation et véritable voyageuse dans l’âme. Depuis janvier 2018, elle agit en tant que bénévole naturopathe au sein du centre de médecine naturelle Aromathérapie Sans Frontières, situé à Madagascar dans la charmante ville d’Antsirabe.

 

Elle vient également en aide aux enfants de l’association locale de Grandir Ailleurs, et plus précisément aux enfants du Centre d’Hébergement Temporaire et des maraudes, effectuées tous les lundis soirs.

C’est en mars 2018 qu’Irène lance son projet de financement collaboratif via une plateforme en ligne. Un projet qui lui tient à cœur et qui répond à un seul et même constat : les enfants des rues d’Antsirabe manquent de soins et d’hygiène et font actuellement face à des maladies contagieuses telles que la gale [2]Il s’agissait donc pour elle de trouver des financements  pour pouvoir remédier à cette difficulté.

En 2017, Irène souhaitait voyager tout en partant avec un véritable projet, à vocation humanitaire. La belle occasion de travailler pour Aromathérapie Sans Frontières s’est présentée à elle et la voilà partie pour Madagascar ! Un pays qui lui tient particulièrement à cœur et un sujet qui la touche : celui de la protection des enfants vulnérables.

 

 

C’est donc avec son bagage professionnel et humain qu’Irène a immédiatement voulu apporter son aide et partager son savoir. Concrètement, elle souhaitait aider la population locale dans l’accès aux soins en utilisant des remèdes traditionnels locaux constitués de plantes et d’huiles essentielles. Une mission très enrichissante et qui lui permet à la fois de découvrir la médecine traditionnelle locale et de promouvoir cette flore endémique exceptionnelle made in Madagascar !

 

UNE COLLABORATION NATURELLE AVEC L’ASSOCIATION LOCALE DE GRANDIR AILLEURS

Sa collaboration avec l’association s’est faite naturellement : les deux associations avaient déjà travaillé ensemble sur différents projets. A noter qu’elles font toutes deux partie du réseau OSCAPE, reliant toutes les associations d’Antsirabe qui oeuvrent dans le domaine de la protection des enfants des rues.

L’ensemble de ses missions a toujours été en accord avec les soins basés sur la médecine naturelle et traditionnelle. Irène a donc participé activement aux soins médicaux des enfants, pour le centre Aromathérapie Sans Frontières (ASF), le Centre d’Hébergement Temporaire de l’association locale de Grandir Ailleurs et les différentes maraudes effectuées par notre association. Elle a également pu conseiller, sensibiliser et mettre en place le lancement d’un atelier de massage basé sur la réflexologie plantaire au sein du dispensaire ASF.

 

 

MISE EN PLACE D’UNE CAGNOTTE DE FINANCEMENT COLLABORATIF : CONSTAT ET OBJECTIFS

En plus de ses missions, Irène a créé en mars 2017 un projet de cagnotte collaborative : face au constat lié au manque d’hygiène et de soins des enfants des rues, elle a souhaité faire appel à la générosité des personnes en lançant cette campagne de dons, principalement à destination de la France.

Son constat est simple : les enfants des rues et certains du Centre d’Hébergement Temporaire ont une maladie de peau contagieuse, bien que bénigne qui s’appelle la gale et qui a tendance à se propager très rapidement.

 

Au sein du dispensaire d’Aromathérapie Sans Frontières, Irène a mis au point une solution et un traitement d’huiles essentielles autofinancé et qui s’est avéré très efficace. Mais un problème a subsisté : cette solution traite effectivement le symptôme mais pas la cause qui reste celle du manque d’hygiène. Le projet de cette campagne participative visait donc à améliorer la santé au quotidien des enfants des rues et plus précisément à enrailler/faire régresser l’épidémie de gale par des mesures d’hygiène et un protocole de soins spécifique.

 

 

 

 

“Le manque d’argent ne devait pas être un frein aux actions que je voulais mener et à l’aide que je voulais apporter”

UN PROJET RÉUSSI ET DE BELLES ACTIONS A VENIR !

Grâce au bel élan de générosité qui s’est manifesté, Irène a récolté près de 1500 euros en 1 mois ! Une jolie somme qui lui permet de mettre en place de vraies mesures d’hygiène pour notamment limiter la propagation de la gale. Irène se concerte également avec l’équipe de l’association et discute avec elle des véritables besoins immédiats, à savoir : l’achat de vêtements, de literie et de serviettes ; l’achat de savons dermatologiques, d’huiles essentielles et de matériel de soin. Un suivi médical de ces enfants est également prévu.

[1] Naturopathie : discipline utilisant des techniques naturelles pour améliorer l’hygiène de vie (plan alimentaire, physique et/ou émotionnel).

[2] La gale : maladie de peau très contagieuse due à un parasite (acarien) qui se transmet par le contact direct et répété (promiscuité) ainsi que par la literie et les vêtements. La recontamination est systématique si le linge n’est pas bouilli et quotidiennement lavé. Il faut donc faire preuve de rigueur pour ne pas avoir à subir de recontamination. 

 

Toute l’équipe remercie de tout cœur Irène pour son implication ! Un grand merci également à l’ensemble des donateurs pour leur générosité !

Portrait : Irène, à l’initiative d’une campagne de dons collaborative en faveur des enfants des rues d’Antsirabe