Retour d’expérience : Anaïs, 4 mois de stage de chargée de mission à Madagascar

18.04.18 | Grandir à Antsirabe

RETOUR D’EXPÉRIENCE : ANAÏS, 4 MOIS DE STAGE DE CHARGÉE DE MISSION À MADAGASCAR

« Quand je suis arrivée, on m’a dit une phrase qui m’a interpellée : « Madagascar, une fois qu’on y est allé, on n’en repart jamais vraiment » … Définitivement, je peux assurer que dans ma vie il y a eu un « avant Madagascar » et un « après Madagascar ».


 

A 23 ans, Anaïs est étudiante en école de commerce à Paris. En 2016, elle a choisi de participer à l’aventure Grandir Ailleurs pour un stage de 4 mois à Madagascar. En assistant directement les missions du directeur de l’association locale, Anaïs nous livre son expérience qu’elle qualifie d’ « exceptionnelle ».

 

UNE PROFONDE ENVIE DE S’ENGAGER POUR UNE CAUSE ASSOCIATIVE

Une envie qui s’est manifestée chez Anaïs dès sa recherche de stage : « Alors que la plupart de mes amis en école de commerce cherchaient des stages en entreprise, dans des secteurs plus « classiques », je sentais que j’avais envie d’autre chose, que ça ne me correspondait pas… je voulais pouvoir mettre les compétences de management acquises à l’école au service d’un engagement, d’une cause qui me tenait à cœur »

« Par ailleurs, depuis une quinzaine d’années, mes parents parrainent deux jeunes filles malgaches de mon âge et de celui de ma petite sœur, afin de leur permettre d’aller à l’école. Lorsque j’ai découvert l’offre de stage sur le site de mon école, j’ai tout de suite sauté sur cette opportunité !  Et je n’ai absolument pas regretté… »

 

UN ACCUEIL MALAGASY CHALEUREUX ET DES MISSIONS ENRICHISSANTES

Anais avec l'équipe

« Lorsque je suis partie pour Madagascar, j’ai réalisé que je partais un peu à l’aventure. Mais quelle belle aventure ! J’ai été accueillie au sein de l’association comme dans une 2ème famille, j’avais l’impression d’avoir plein de mamans malgaches ! J’ai très vite trouvé mes marques dans la ville, grâce notamment à la vie en « coloc » dans la maison d’hôtes de l’association. En deux semaines, je me sentais déjà chez moi ! »

La diversité des missions proposées par l’association a permis à Anaïs d’enrichir ses compétences et d’en découvrir d’autres : « le stage a été très diversifié, j’ai pu toucher à de nombreux sujets en lien avec ma formation : recherche de financements pour la construction du Centre d’Hébergement Temporaire, recrutement de personnel, gestion de projet – organisation par exemple d’une fête de Noël pour le réseau OSCAPE (Organisation de la Société Civile d’Antsirabe pour la Protection de l’Enfance) –  communication, participation à la mise en place de circuits touristiques pour l’Agence de voyage, et même tournage d’un clip avec des artistes locaux pour améliorer la visibilité de l’association ! »

 

UN ECHANGE ET UN APPORT PERMANENTS AVEC L’EQUIPE

En travaillant quotidiennement avec l’équipe « malagasy » de l’association, Anaïs a pu retrouver des valeurs essentielles comme le partage et la richesse culturels : « j’ai trouvé particulièrement intéressant de travailler avec l’équipe malgache, car j’ai le sentiment qu’il y avait un réel échange et que l’on s’apportait mutuellement : l’interculturalité est sûrement ce qui a été le plus enrichissant ! »   

« La force de ce stage a vraiment été de trouver un sens fort dans mon travail. Certes je travaillais dans un bureau, souvent derrière un ordinateur, mais le soir en rentrant à la maison je pouvais passer au Centre d’Hébergement Temporaire, ou alors participer à des activités comme Danse La Rue, et voir très concrètement le résultat de notre travail auprès des enfants… et ça, ça n’a pas de prix ! »

 

Anaïs nous raconte…

Ton meilleur souvenir à Madagascar ?

« Le moment que je retiendrais particulièrement au cours de ces 4 mois fut les vacances d’équipe à Morondava : une semaine à Mangily, petit village de pêcheurs près de l’allée des baobabs, sans électricité ni eau courante, où l’on se douche à la lumière de la lune avec l’eau récupérée au fond du puits… ce fut une semaine hors du temps ! Et surtout un vrai temps d’échanges et de partage avec toute l’équipe de l’association ».

Ta plus belle rencontre ?

« Mon expérience à Madagascar n’aurait pas été la même sans toutes les personnes incroyables que j’ai rencontrées, qui m’ont permis de réellement découvrir la région d’Antsirabe, à l’occasion notamment de très nombreuses randonnées (à pied ou à cheval !). Des paysages magnifiques, une équipe formidable, des rencontres inoubliables, et surtout les sourires des enfants de l’association : voilà les ingrédients qui m’ont permis de vivre 4 mois exceptionnels ».

Un dernier petit mot ?

« Je garderai toujours ces 4 mois magiques dans un petit coin de ma tête, et l’assurance que j’y retournerai… un jour. Alors un grand MERCI à toute l’équipe franco-malgache de m’avoir accueillie à bras ouverts et de m’avoir permis de GRANDIRA vos côtés » ☺

Les derniers articles

De la rue… à la cuisine : l’histoire de Faridah

Je m’appelle Faridah, j’ai 18 ans et j’ai récemment eu ma carte d’identité nationale. Une enfance dans les rues d’Antsirabe Pendant mon enfance, je n’ai pas connu ma famille : mon père est décédé et...

Retour d’expérience : Anaïs, 4 mois de stage de chargée de mission à Madagascar