La capitalisation de l’internat après sa fermeture

27.07.16 | Grandir à Antsirabe

La capitalisation de l’internat après sa fermeture

→ L’équipe organise des ateliers pour optimiser son expérience acquise

10 ans, c’est le temps qu’a duré l’Internat que nous avons mis en place à Madagascar. Afin d’apporter notre contribution et partager nos expériences, nous avons décidé de capitaliser nos acquis lors d’ateliers qui se tiennent 2 à 3 fois par semaine.

Des thèmes multifonctionnels

La capitalisation est un moyen pour l’équipe de faire une évaluation de leurs acquis, de faire un état des lieux de l’activité, d’en voir les points positifs comme les points négatifs afin d’apporter une vision objective à toute association qui souhaiterait se lancer dans le projet. En effet, au terme de cette analyse, nous mettrons en place un listing des recommandations adéquates pour réussir la mise en place d’une telle infrastructure.

Les thèmes à aborder sont nombreux et depuis le début de la capitalisation, nous avons réussi à décortiquer des sujets variés allant des critères d’accueil à la fin de l’accompagnement en passant par la stabilité et le suivi des objectifs stratégiques.

Variés et intuitifs, les 27 thèmes résument les expériences que nous avons acquis en dix ans. Des acquis qui pourront être consultés prochainement par les associations qui voudront mettre en place un internat et réussir le projet.

Les derniers articles

De la rue… à la cuisine : l’histoire de Faridah

Je m’appelle Faridah, j’ai 18 ans et j’ai récemment eu ma carte d’identité nationale. Une enfance dans les rues d’Antsirabe Pendant mon enfance, je n’ai pas connu ma famille : mon père est décédé et...

La capitalisation de l’internat après sa fermeture