Ainga* a 18 ans, c’est un ancien enfant de la rue pris en charge au Centre d’Hébergement Temporaire de Grandir à Antsirabe. Depuis quelques temps, Ainga a réintégré sa famille. Maintenant, il a un nouvel objectif : réintégrer la société et être autonome en se formant à un nouveau métier. Et ce métier, il l’a choisi : il veut devenir agriculteur !

Grandir à Antsirabe et l’agriculture bio : une belle histoire qui dure 

Ce n’est pas un sujet inconnu pour notre association partenaire locale, qui a déjà mis en place un projet de culture de légumes et de fruits biologiques pour le Centre d’Hébergement Temporaire grâce au soutien de Monde par la main. 

Plantation des semences, entretien des plants et récolte des fruits et légumes : l’activité constitue un véritable rempart contre l’insécurité alimentaire, notamment en cette période de crise. En effet, les premières récoltes ont largement permis d’approvisionner en fruits et légumes la trentaine de famille suivies par l’équipe d’Accompagnement Social. 

20200117 - projet agriculture biologique Madagascar
20200117 - projet agriculture biologique Madagascar

Les formations professionnelles à l’association 

Former professionnellement les anciens enfants de la rue, cela fait partie des missions de l’équipe d’Accompagnement Social de Grandir à Antsirabe. 

Petit rappel sur le fonctionnement…

À Grandir à Antsirabe, les enfants sont d’abord pris en charge lors des maraudes (c’est le travail de l’Équipe Mobile d’Aide). Lorsqu’ils sont prêts et ont suffisamment confiance, ils sont orientés vers le Centre d’Hébergement Temporaire. Sur place, ils sont accompagnés physiquement et psychologiquement. Ils réapprennent entre autres, les codes sociaux, l’hygiène, les repères temporels mais aussi les règles de vie en communauté. L’équipe d’Accompagnement Social suit individuellement chaque enfant pour la suite. Car le Centre, comme son nom l’indique, propose un hébergement temporaire ! C’est un tremplin vers l’avenir et vers l’autonomie. La réinsertion familiale, lorsqu’elle est possible, est privilégiée. La réintégration du système scolaire et la formation professionnelle font également partie des objectifs. 

En 2020 et malgré toutes les difficultés liées à la pandémie, des avancées notables ont eu lieu en termes de réinsertion familiale et socioprofessionnelle :

  • Deux jeunes qui avaient entamé une formation en menuiserie en 2019, ont été embauchés par leur atelier formateur en tant que menuisiers. Ils ont également réintégré leurs familles.
  • Sept jeunes supplémentaires ont rejoint leurs familles et ont pu intégrer des centres de formation professionnelle locaux où ils suivent des formations en mécanique automobile, menuiserie, cuisine et agronomie. 
20200117 - projet agriculture biologique Madagascar

A ton tour, Ainga !

Fin 2020, Ainga a entamé sa formation en agriculture biologique et en agronomie avec un stage de trois mois dans un établissement à la sortie d’Antsirabe. Il y a appris à planter et à récolter le maïs, le riz, le soja et les haricots, et il a aussi commencé à pratiquer la traite des vaches et à étudier l’alimentation animale.

Depuis le lundi 11 janvier 2021, Ainga poursuit sa formation : pendant six mois, il sera donc formé par Laza, agriculteur professionnel, sur le fameux terrain où Grandir à Antsirabe pratique l’agriculture biologique pour produire une partie de la consommation alimentaire du CHT (cité précédemment).

Ainga apprend à cultiver les fruits et légumes ainsi qu’à élever des animaux selon les principes de l’agriculture biologique. Il étudie aussi les principes et techniques utilisés dans la pratique de l’agriculture. 

*Le prénom a été modifié

Une formation en agriculture bio et en agronomie pour Ainga