En bref, l'OSCAPE c'est quoi ?

L’Organisation de la Société Civile d’Antsirabe Pour l’Enfance, OSCAPE pour les intimes, est créée en 2011… Sa vocation ? Réunir les associations de la ville afin d’organiser une meilleure prise en charge des enfants vulnérables. Il s’agit d’un réseau fort de 28 associations membres, qui vise à mutualiser les forces de chacun au service d’une ambition commune. Un diagnostic global est mené régulièrement : il s’agit d’organiser un État des lieux général des associations. 

L’objectif ? Identifier les besoins pour établir un plan d’action annuel qui varie en fonction des budgets et demandes de chacun.

Afin d’atteindre ses objectifs dans les meilleures conditions, l’OSCAPE dispose de quatre commissions… 

Commission santé

Commission renforcement des capacités

Commission communication & plaidoyer

Commission sports & loisirs

La commission Renforcement des Capacités, kezako ?

La commission Renforcement des Capacités est un organe qui réunit entre 5 et 10 associations. Elle est chargée de mettre en œuvre les décisions prises par l’Assemblée Générale en organisant des ateliers et des formations adaptés.

Les ateliers sont avant tout des moments d’interaction et de partage des expertises propres à chaque association. Dans ce cadre, on parle d’enseignement par les pairs et de mutualisation des compétences.

Les formations, quant à elles, sont assurées par des professionnels qui interviennent dans un domaine précis. Ces formations sont reconnues pour leur grande qualité : de plus en plus de structures importantes (ECPAT, ASMAE, etc…) contactent l’OSCAPE pour former les associatifs qui en expriment le besoin.

Les thématiques de ces deux modules sont décidées suite au diagnostic préalablement établi.

L’objectif ? Former le réseau !

Le réseau OSCAPE a pour objet de former les acteurs œuvrant pour la protection de l’enfance. Il s’agit donc de réunir le réseau afin de renforcer sa capacité (d’où le nom) à prendre en charge efficacement les enfants et les jeunes accueillis au sein des structures. Grâce à ces moments forts de l’OSCAPE, les membres du personnel associatif peuvent accroitre leurs compétences, identifier leurs points faibles et devenir de véritables professionnels sociaux.

L’enjeu est donc de permettre aux membres de progresser dans des domaines précis en s’appuyant sur l’expertise des uns et des autres.

 

Concrètement, ça donne quoi ?

Pour illustrer le propos, prenons deux exemples de ce qu’organise la commission : la formation « sensibilisation à la malnutrition et aux repas équilibrés » et l’atelier d’orientation scolaire et professionnelle.

La sensibilisation à la malnutrition et aux repas équilibrés

À Madagascar, l’alimentation des plus jeunes est un problème récurrent : 47% des enfants malgaches de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique. Pourquoi ? En raison de pratiques alimentaires trop souvent inadaptées. Aussi, nombreuses sont les associations membres du réseau OSCAPE à vouloir garantir une meilleure alimentation à leurs bénéficiaires.

Le 10 avril 2019, à Diantana (un hôtel d’Antsirabe), 25 participants (majoritairement des cuisinières et autre personnel technique) issus de 15 associations différentes étaient réunis pour se former sur cette thématique. L’office Régional de la Nutrition Vakinankaratra est ainsi intervenu pour partager son expertise en la matière. Les formateurs ont d’abord eu à cœur d’expliquer les enjeux d’une alimentation correcte… Malheureusement la malnutrition se traduit par un retard de croissance et entraîne des séquelles bien souvent irréversibles. Ensuite, ils ont pu conseiller les participants sur l’organisation de repas équilibrés lorsqu’un budget restreint s’impose.

Pour résumer, en renforçant les compétences du personnel technique des associations membres du réseau, l’OSCAPE permet aux enfants vulnérables de bénéficier d’une alimentation plus saine et adaptée à leur condition.

L’atelier d’orientation scolaire et professionnelle

Le réseau OSCAPE s’est réuni à trois reprises en 2019 autour de son atelier d’orientation. Au sein du collège Saint Joseph, 4 associations et 52 jeunes bénéficiaires ont ainsi pu profiter de l’expertise des structures Tanora Gran’Teen, Karen-Caren, PROMES, et groupement des travailleurs sociaux du Vakinankaratra.

Le premier objectif de cet atelier est de soutenir les jeunes dans la réflexion et la conception de leur projet universitaire et/ou professionnel ! Leur permettre d’élaborer un projet d’avenir solide est un premier pas essentiel vers l’autonomie et la sortie de la précarité. Tout ce travail de fond est donc essentiel à la réussite et au progrès des bénéficiaires de ces associations.

Le mot de Margot, appui technique à l’OSCAPE  

« Ce que je trouve particulièrement pertinent dans cette commission c’est tant les formations, qui répondent à un besoin préexistant, que la mise en place des ateliers, véritables lieux d’échange et de partage des connaissances et compétences des associations membres. Les ateliers reflètent vraiment bien l’image du réseau : « l’union fait la force ! ». On est nombreux… Chacun a ses domaines d’expertise et ses lacunes, mais tous ensemble, on arrive à optimiser la prise en charge des enfants et à créer une dynamique intéressante ! ».

Partage et mutualisation des compétences : ensemble on va plus loin !