/ PORTRAIT D’ÉQUIPE / Mamy, technicienne des chiffres et des lettres

27.02.19 | Grandir à Antsirabe, Portraits

/ PORTRAIT / 

Employée de l’association Grandir à Antsirabe en tant qu’assistante administrative et financière depuis 2017, Mamy nous raconte son parcours et son implication au quotidien.

Favicon Grandir Ailleurs Mamy, comment es-tu arrivée dans l’association ?

Tout a commencé avec l’OSCAPE. Je suis rentrée en tant que bénévole pour assister Madame Mano, coordinatrice du réseau. Puis 2 mois après, j’ai été embauchée par Grandir à Antsirabe pour épauler Toky et Elysée en tant qu’assistante administrative et financière. Je travaille pour Grandir à Antsirabe et l’agence de voyages solidaires Rencontre avec Dago.

Favicon Grandir Ailleurs En quoi consiste ton poste ?

J’aide à la comptabilité, contrôle les achats effectués, paie les prestataires et autres services (loyers…) ; je gère également la prolongation des visas des bénévoles et volontaires.

 

Favicon Grandir Ailleurs Quel est ton plus beau souvenir au sein de l’association ?

J’ai particulièrement apprécié un moment partagé avec les enfants du CHT. La veille de l’inauguration, les cuisinières avaient concocté un dîner que nous avons dégusté tous ensemble, le personnel de l’association et les jeunes. Nous avons terminé le repas en chantant. Un moment de convivialité inoubliable.

Favicon Grandir Ailleurs Pourquoi as-tu choisi cette association et pas une autre ?

Madagascar est l’un des pays les plus pauvres au monde et j’avais très envie d’aider mon prochain.

Favicon Grandir Ailleurs Comment imagines-tu l’avenir de l’association ?

J’aimerais que les enfants recueillis par le CHT retrouvent leurs familles et qu’ils s’y sentent aimés.

Portrait chinois…

Favicon Grandir Ailleurs Si tu étais un animal ?

L’aigle, pour son côté sacré.

Favicon Grandir Ailleurs Si tu étais un objet ?

Sans hésiter, le téléphone portable. Je suis perdue sans lui.

Favicon Grandir Ailleurs Une qualité et un défaut ?

Le courage pour le premier et la timidité pour le second. Il me faut justement beaucoup de courage pour parler devant tout le monde.

Un dernier mot ?

Je suis heureuse de travailler dans cette association. Tout le personnel dépense beaucoup d’énergie pour concrétiser de nombreux projets pour les enfants des rues. Je souhaite que l’association poursuive sa route et face toujours plus d’heureux.

Le parcours d’un enfant de la rue avec l’association

Le parcours d’un enfant de la rue avec l’association

Notre association locale Grandir à Antsirabe œuvre depuis plusieurs années pour offrir aux enfants des rues une chance de se réinsérer dans la société. À travers un parcours structuré et diversifié, l'association apporte une aide précieuse et multifacette, allant des...

lire plus

Les derniers articles

Sortie à Betafo pour les jeunes bénéficiaires

Antsirabe, 1er juin 2024 - Dans le cadre de leur programme trimestriel d'activités, les jeunes de l'Accompagnement Social ont participé à une sortie éducative à Betafo.  Le groupe de 25 jeunes,...

Formation médicale au CHT avec Anaïs et Clara

Anaïs et Clara, infirmières, ont récemment effectué une mission à Antsirabe, Madagascar. Leur objectif était d'apporter leur expertise médicale à différentes structures locale. Pendant leur séjour,...

Les droits oubliés des enfants de rues

Les enfants des rues à Madagascar sont une réalité qui persiste malheureusement dans le pays. Ces enfants, souvent livrés à eux-mêmes, vivent dans des conditions précaires, sans pouvoir répondre à...

/ PORTRAIT D’ÉQUIPE / Mamy, technicienne des chiffres et des lettres