L'Accompagnement Social

Protection des enfants des rues

Les enfants de la rue du Centre d’Hébergement Temporaire sont accompagnés par une équipe d’Accompagnement Social  (AS) qui vise le renouement familial ou leur orientation vers d’autres structures de prise en charge.

  Accompagner durablement les enfants de la rue

Les enfants de la rue, sans accompagnement social, sont livrés à eux même. Nos dispositifs Activités Jour, Equipe Mobile d’Aide, Centre d’Hébergement Temporaire permettent de répondre à leurs besoins primaires et de les mettre à l’abri des dangers de la rue. Pour aider ces enfants à sortir de la rue et à améliorer leur situation sociale durablement, Grandir Ailleurs a mis en place une équipe d’Accompagnement Social (AS).   Cette équipe accompagne les enfants de la rue hébergés et suivis au Centre d’Hébergement Temporaire (CHT) et oriente les enfants qui ne répondent pas aux critères du CHT vers notre réseau de partenaires ou vers le Bureau d’Action Sociale de la commune. interview iconePour les enfants qui viennent régulièrement au CHT, l’équipe AS effectue des enquêtes familiales afin de savoir si un renouement avec la famille est possible. Si c’est le cas, l’équipe organise des activités de partage entre l’enfant de la rue et sa famille. icone bleue famille A terme, l’objectif de l’Accompagnement Social est la réintégration et le suivi de l’enfant dans sa famille. En revanche, si cette réintégration est impossible ou n’aboutit pas, l’équipe se tourne vers le Bureau d’Action Sociale de la commune afin que l’enfant soit orienté et pris en charge durablement par une autre association d’Antsirabe.

Objectif de l’Accompagnement Social

  • Renouement de l’enfant avec sa famille
  • Ou orientation vers d’autres structures de prise en charge.

icone bleue familleLa première option, à savoir le renouement de l’enfant avec sa famille est préférable mais elle n’est pas une fin en soi. En effet elle doit être envisagée avec prudence et entreprise si la situation familiale ne présente pas de dangers pour l’enfant. Lorsque le renouement familial est impossible ou n’aboutit pas, le réseau Sahaza (Réseau institutionnel de la ville d’Antsirabe contre le travail et la prostitution des enfants) et le Fokontany (mairie) du quartier où l’enfant a été identifié seront sollicités afin de placer l’enfant dans une structure de prise en charge à long-terme.

Lire aussi :  Une formation pour développer l'Accompagnement Social

 

Les activités de l’AS

Activité 1 : Rapport hebdomadaire au Bureau d'Aide Sociale (BAS) et aux Fokontany

L’équipe Accompagnement Social (AS) transmet un rapport hebdomadaire au Bureau d’Aide Sociale (BAS) du réseau Sahaza et aux Fokontany (mairie de quartier) dans lesquels les enfant ont été identifiés :

  • des enfants hébergés au sein du CHT
  • des enfants ne répondant pas aux critères d’accueil du CHT signalés par l’EMA

Signaler les enfants hébergés au sein du CHT au service social de la Commune d’Antsirabe est une obligation légale des centres d’accueils sociaux agréés par le Ministère de la Population. De plus, signaler les enfants de la rue qui ont été identifiés par notre Equipe Mobile d’Aide mais qui ne répondent pas aux critères d’accueil du CHT permet au Bureau d’Aide Social (BAS) d’être informé des enfants qui dorment dans les rues d’Antsirabe la nuit et de prendre les mesures nécessaires si ces enfants répondent aux critères d’autres associations membre du réseau Sahaza. Par exemple l’association Les Enfants du Soleil a mis en place un Centre d’Accueil et d’Ecoute pour l’hébergement d’urgence des enfants de la rue entre 5 et 10 ans. Ces enfants ne répondent pas aux critères d’accueil de notre Centre d’Hébergement Temporaire. Ils seront donc signalés à l’équipe Accompagnement Social par l’Equipe Mobile d’Aide. L’équipe Accompagnement Social les signalera à son tour au Bureau d’Aide Social (BAS) du réseau Sahaza et aux Fokontany (mairie de quartier) dans lesquels les enfant ont été identifiés. Ces deux structures pourront à leur tour prendre contact avec le Centre d’Accueil et d’Ecoute de l’association Les Enfants du Soleil afin que l’enfant soit pris en charge par leur structure. Cette activité s’inscrit donc une démarche de travail en réseau avec les institutions publiques et avec les autres associations d’Antsirabe afin d’offrir des services complémentaires.

Activité 2 : Mise en place d'entretiens individuels

Les entretiens individuels, menés par un travailleur social ou un éducateur spécialisé formé à l’accompagnement social, permettent d’élaborer un diagnostic de la situation sociale de l’enfant de la rue et d’approfondir l’histoire et la situation administrative du bénéficiaire ainsi que notre connaissance de son environnement familial (la situation économique et sociale de ses parents, les causes de la rupture avec la famille, etc.). Les entretiens individuels sont mis en place pour les enfants hébergés au CHT répondant aux critères d’Accompagnement Social. Ces critères dépendant de la fréquence d’accueil de l’enfant de la rue au sein du CHT (combien de nuits l’enfant a-t-il été hébergé au CHT au cours des trois dernier mois ?) ; du comportement de l’enfant au sein du CHT ; et de l’existence ou non d’un projet de sortie de rue formulé clairement par l’enfant.

Activité 3 : Enquêtes sociales

Les enquêtes sociales permettent de mettre en évidence si l’environnement familial de l’enfant de la rue (sa famille proche ou éloignée) favorise un renouement entre l’enfant et sa famille et si l’enfant serait prêt à engager une démarche de renouement malgré les traumatismes vécu antérieurement. Au sein de la famille, comme le souligne le Samusocial International : « les contacts ne sont pas nécessairement pris avec les parents biologiques. L’enfant, le jeune, peut, en effet, évoquer une autre personne, membre de la famille ou non, à laquelle il semble très attaché. Dans ce cas, il est important de pouvoir la rencontrer car c’est parfois cette personne qui l’accueillera. »

Activité 4 : Processus de Renouement Familial

Le processus de Renouement Familial est mis en place pour les enfants dont les enquêtes sociales ont mis en évidence la possibilité d’un renouement familial.

Le processus de Renouement Familial comporte les activités suivantes :

  • Les travailleurs sociaux accompagnés de l’enfant réalisent des Visites à Domicile (VAD) afin d’engager un processus de médiation entre l’enfant et sa famille. L’objectif est d’initier un dialogue, d’aider à recréer un rapport de lien qui a été perdu. Comme l’Equipe Mobile d’Aide a dû prendre le temps de créer ce lien lorsqu’elle a rencontré l’enfant pour la première fois dans la rue, ce travail de lien entre l’enfant et sa famille exige de la patience et un rythme régulier dans les visites. En effet, comme le souligne le Samusocial International : « Le travail de lien repose sur le temps et c’est la permanence du lien qui construit la relation de confiance. »
  • Des activités partagées entre l’enfant et sa famille sont mises en place. L’objectif, là encore, est de recréer le lien perdu entre l’enfant et sa famille. Les activités servent de supports de médiation éducative (supports à la parole) afin d’approfondir le dialogue. L’enfant peut alors verbaliser les traumatismes vécus au sein de sa famille, la famille peut aussi verbaliser, peut être expliquer, certains comportements.
  • Enfin, la plupart des enfants de la rue n’ont pas de Kopia (certificat d’acte de naissance). Accompagner les parents de l’enfant à établir ce document permet, symboliquement et administrativement, de redonner à l’enfant une place et un statut au sein de sa famille. De plus, la copie d’acte de naissance est indispensable pour s’inscrire dans une Ecole Primaire Publique.
    Le processus de Renouement Familial s’il porte ses fruits (on constate un rapprochement conséquent entre l’enfant et sa famille) peut conduire à une réintégration de l’enfant dans sa famille et à la mise en place d’un processus de suivi.
Activité 5 : Transmission des dossiers individuels des enfants dont le processus de Renouement Familial est impossible

Lorsque l’enquête sociale des enfants hébergés au sein du CHT n’indique pas la possibilité de Renouement Familial ou lorsque le processus de Renouement Familial mis en œuvre n’aboutit pas à une réintégration familiale, l’équipe Accompagnement Social transmet les dossiers individuels des enfants au Bureau d’Aide Sociale (BAS) du réseau Sahaza et aux Fokontany (FKT – mairies de quartier) concernés. Ces institutions peuvent alors orientent ces enfants vers d’autres structures qui pourront prendre en charge ces enfants à long-terme : les scolariser, leur offrir une formation professionnelle et les accompagner dans un projet d’insertion sociale. Notre Centre d’Hébergement Temporaire est, par définition, temporaire. Il n’a pas pour vocation de se transformer en internat et de prendre en charge des enfants à long-terme. Nous souhaitons cependant encourager la complémentarité du travail entre les associations d’Antsirabe oeuvrant dans le domaine de la protection de l’enfance et l’implication des institutions publiques dans ce processus. C’est pourquoi, les dossiers individuels des enfants ne sont pas transférés directement aux associations d’Antsirabe susceptibles d’accueillir nos bénéficiaires mais au BAS et aux FKT dans lesquels les enfants ont été identifiés. Ce sont en effet ces institutions publiques qui doivent jouer le rôle de médiateur et orienter les bénéficiaires entre les différentes associations.