Comprendre :

En premier lieu et afin de bien comprendre le programme de Protection des enfants des rues de notre association locale partenaire Grandir à Antsirabe, il est nécessaire de préciser le vocabulaire utilisé. Les enfants en situations de rue (aussi appelés enfant des rues) sont regroupés en 3 catégories :

  1. Les enfants dans la rue (qui errent dans la rue en journée et rentrent dormir dans leur famille le soir)
  2. Les enfants de la rue (qui vivent en permanence dans la rue, de jour comme de nuit et qui sont en rupture avec leur famille)
  3. Les enfants à la rue (les enfants en fugue plus ou moins longue, qui sont en situation transitoire)

Les enfants en situations de rue sont livrés à eux-même, très peu ont accès à l’éducation ; ils doivent souvent travailler ou mendier afin de pouvoir manger le soir. Pour les enfants de la rue, une fois la nuit tombée, ils dorment dehors, vulnérables, victimes du froid et de la faim.

Marginalisés, les enfants en situations de rue subissent l’incompréhension et l’animosité de la population, souvent peu informée. Cela renforce leur vulnérabilité et s’ajoute aux violences qu’ils subissent. Sensibiliser les habitants et les institutions publiques est alors indispensable  pour faire avancer les choses.

Faire respecter les droits des enfants des rues

Dans le cadre du programme de Protection des enfants des rues d’Antsirabe, nous souhaitons appuyer les enfants en situations de rue d’Antsirabe dans l’exercice de leurs droits fondamentaux tels qu’ils ont été définis par la Convention Internationale des Droits des Enfants (CIDE).  

L’objectif de la CIDE ? Affirmer les droits spécifiques des enfants et les faire respecter.

En effet, l’enfant, en raison de son manque de maturité physique et intellectuelle, a besoin d’une protection spéciale et de soins spéciaux. Et notamment d’une protection juridique appropriée, avant comme après la naissance.

La Convention Internationale des Droits des Enfants est un texte fondateur des droits des enfants adoptée par l’Assemblée Générale des Nations unies le 20 novembre 1989.

Il fédère les États autour d’une même volonté : celle d’assurer la protection des mineurs et de les reconnaître comme sujets de droits, grâce à un ensemble de principes et d’obligations reconnus de façon universelle.

    La parole aux enfants

     

    Clé de compréhension #8 : Vie en rue et modification du rapport à l’autre

    Clé de compréhension #8 : Vie en rue et modification du rapport à l’autre

    La 2e stratégie de survie d’un enfant lorsqu’il arrive en rue est le regroupement.
    Comme nous avons déjà vu dans la clef de compréhension n°3, la formation de ce groupe implique la définition du rôle de chacun dans le groupe (= une nouvelle identité) et la mise en place de lien d’exploitation en échange de la sécurité.

    Clé de compréhension #4 : La rue, un contexte de violences

    Clé de compréhension #4 : La rue, un contexte de violences

    Les enfants de la rue, ayant mis en place des stratégies pour survivre en rue (Cf Clé de compréhension 3), font face à différentes formes de violences. Ils sont exposés et vulnérables au monde de la rue. Ces violences sont de plusieurs types (…)